Vendredi , 5 juin 2020
Dernières nouvelles
Accueil > Non classé > J Rey ! Son important rôle dans le naufrage de la Communauté ! (suite-quater)

J Rey ! Son important rôle dans le naufrage de la Communauté ! (suite-quater)

Pour mieux comprendre la responsabilité de J Rey, finalement aussi piètre gestionnaire à la CCRVV qu’à Aigues-Vives, merci  de  trouver ci-dessous  l’édifiant rapport de la cour des Comptes n° 126/1428 du 29/10/2012.

LA SUPERCHERIE SAUTE AUX YEUX DE TOUS.

Ce n’est pas Versailles ici !

Après avoir fait passer :

- les intérêts de SA commune d’Aigues-Vives  au détriment des contribuables locaux  en vendant à la communauté  notre crèche et  notre centre de loisirs presque le double de la valeur haute estimée par France Domaine, vente à 800 000 €, estimation 400 000 €

- fait  profiter certains particuliers de SES largesses en achetant des terrains 15 fois au dessus du prix, achat par CCRVV 23 € m², valeur 1,50 € m², revendu 0,75 € m².

- cautionner  les frais de restauration exorbitants en 2005 (31551 € pour 332 mandats), en 2006, revus à la hausse (28964 € pour 139 mandats)

- adouber le scandaleux poste  « festivités et frais de cérémonies » qui passe de 7084 € en 2004 à 246 109 € en 2008 soit plus 3374 %

Voici page 22, les éreintants travaux en régie de 2007 ou « le dur labeur des employés ».

1013,22 €. Montant   de mise en peinture de la cantine de Nages : achats de pots de peinture 153,94 €, plus 827,10 € de main d’œuvre correspondant à 45 heures de travail de 2 agents au coût horaire de 16,78 € plus 72 € de trajet !

776,47 €. Montant de la mise en place d’une fontaine à eau à la crèche de Vergèze: Achat fontaine 419,71 € plus 356,76 € de main d’œuvre correspondant à 20 heures de travail de 2 agents au coût horaire de 17,82 €.

1139,88 €. Création de placards pour la crèche de Nages : 105,60 € de fournitures et 1034,28 € de main d’œuvre soit 54 heures de travail de 2 agents au coût horaire de 17,82 €.

Le pompon pour la piscine d’Uchaud ! 32 fois le prix d’achat uniquement pour le montage.

28 523,40 €. Montant de la réalisation en 2007 d’une piscine démontable pour l’ASLH d’ Uchaud se  décomposant comme suit : Achat piscine 848,20 €, montage 8 agents à 205 heures  de travail chacun  donc 1640 heures au coût horaire de 16,78 €, soit 27 519 €  uniquement de montage, plus 156 € de frais  transports.

A noter que le quotidien régional du 20/05/2019  annonce l’achat d’une nouvelle piscine pour Uchaud :

 «  La communauté a entrepris  de remplacer la piscine hors sol datant de 2007 du centre de loisirs Yves Liotard à Uchaud. La fourniture et la pose de cette piscine coque ont été attribuées à l’entreprise SAR….. d’ Aigues-Vives pour un montant de 15 530 € d ‘une capacité de 30 m3, aux dimensions de 7,20 m de long et 3,20 m de marge, elle est équipée d’une filtration à sable et d’un régulateur de PH (potentiel hydrogène) avec pompe chlore.

Le reste des aménagements, maçonnerie du local technique qui abrite la filtration, le pédiluve aux normes PMR  personnes à mobilité réduite), clôture et portillons d’accès, ainsi que l’aménagement  en dalles des plages ont été réalisés en régie ».

En 2007, le montage seul (27 519 €) de piscine hors sol ayant coute 32 fois le prix de la piscine (848,20 €), nous osons espérer que cette fois il ne coutera pas – prix de piscine 15 530 € multiplié par  32 – la somme de 496 960 € et donc  29616 heures  de montage.

Vous comprendrez aisément, que ces agents préfèrent rester  fonctionnaires et ne s’installent pas à leurs comptes.  Vu le montant des factures de main d’ d’œuvre, il y a belle lurette qu’ils n’auraient  plus de clients  et  « mangés la grenouille.

L’histoire ne dit pas si  les élus de la CCRVV ont attribués une médaille du travail, et une prime  substantielle afin de remercier ces   » bons fonctionnaires »  véritables forçats du travail.

La Cour des Compte constate :

« Les travaux en régie n’apparaissent dans les comptes de la CCRVV qu’à partir de 2007, et ils connaissent un accroissement significatif en 2008″.

« La chambre relève qu’aucune délibération du conseil communautaire ou décision du président n’est venue préciser les tarifs horaires appliqués en détaillant selon la catégorie du personnel, comme le requiert pourtant l’instruction DGCP 91-2 M11 du 9 janvier 1991″.

« Le niveau du coût de cette main d’œuvre, notamment au regard des fournitures mises en œuvre, amène à s’interroger sur la qualité de la comptabilisation des travaux en régie. La majoration du coût a pu être employée pour améliorer artificiellement la situation budgétaire de la section de fonctionnement. Sans remettre en doute la fiabilité des comptes, compte tenu des montants en cause, la chambre souligne la nécessité d’un encadrement plus rigoureux des travaux en régie ».

Ces dettes, qui ne sont pas des investissements d’avenir, bien entendu, se sont nos enfants et petits enfants qui en assumeront  totalement le remboursement.

Les véritables et uniques  coupables se sont ces maires, qui depuis la création de la CCRVV  essaient de vous  faire croire « au Père Noël ».

Toute cette déplaisante comédie s’explique par la démagogie électoraliste.

« Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, je veille à la protection de votre  bonheur. Mais bien sûr, votez pour moi… »

Afin de remercier notre maire devant de tels résultats, ses pairs n’ont rien trouvé mieux que de le nommer 1er vice-président.

Electeurs – contribuables vous voici maintenant  » au parfum » du sérieux travail (avec votre argent) de Jacky Rey depuis la création de CCRVV.

DCAV : Décembre 2019.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>