Dimanche , 23 février 2020
Dernières nouvelles
Accueil > Economique & Financier > J Rey ! Son important rôle dans le naufrage de la Communauté ! (suite-ter)

J Rey ! Son important rôle dans le naufrage de la Communauté ! (suite-ter)

Pour mieux comprendre la responsabilité de J Rey, finalement aussi piètre gestionnaire à la CCRVV qu’à Aigues-Vives, merci  de  trouver ci-dessous  l’édifiant rapport de la cour des Comptes n° 126/1428 du 29/12/2012.

LA SUPERCHERIE SAUTE AUX YEUX DE TOUS. (voir page 23)

Après avoir fait passer les intérêts de SA commune d’ Aigues-Vives  au détriment des contribuables locaux, en vendant à la communauté  notre crèche et  notre centre de loisirs presque le double de la valeur haute estimée par France Domaine, après avoir fait  profiter certains particuliers de SES largesses en achetant des terrains 15 fois au dessus du prix, après les frais de restauration exorbitants de  2005 et 2006, merci de trouver le poste « festivités et frais de cérémonies « . Bien  sur, toujours avec l’argent des contribuables.

En multipliant les frais de festivités et de cérémonies ! Soit en 4 ans plus 3374,15 % !!!

La folie des dépenses !

L’analyse du poste 623 « Publicité, publication, relations publiques » met en évidence une augmentation considérable de ce type de dépenses au cours de la période 2004-2008, essentiellement sous l’effet des dépenses de  » festivités et cérémonies » du compte 6232 en effet, de 2004 à 2008 le montant passe de 7084 € à 246 109 € soit 3374,15 % DE HAUSSE.

Jacky Rey, toujours aussi généreux avec l’argent des autres, organisait  à cette époque le très coûteux  et inchiffrable Salon de la Bouvine sur Aigues-Vives. Dans le quotidien régional  du 24/03/2010, un maire reconnaissait  que pour la 2éme édition  « on avait vu peut être un peu trop grand » !  Salon chiffré par cette élue à 35 000 €, sans compter le chiffrage des heures importantes  passées  par les  agents municipaux de tous les villages de la communauté  pour  le préparer. Ce Salon, (cette pure folie)  à été très vite arrêté dés 2011.

Le quotidien régional du 20/06/2006 titre :  » Un été à flâner de village en village ».

L’article ci-dessous démontre clairement que les maires  agissaient en fonction de leurs intérêts carriéristes et leurs incompétences s’avéraient  intentionnelles autant que naturelles.

 

IMG_20190820_0001

 

 Constat de la Cour des Comptes :

« Par ailleurs, l’analyse du poste 623 « Publicité, publications, relations publiques met en évidence une augmentation considérable de ce type de dépense au cours de la période 2004-2008, essentiellement sous l’effet des dépenses de « festivités et cérémonies » du compte 6232.

A l’examen détaillé, il apparaît que ces dépenses recouvrent en réalité différentes actions, qui n’ont souvent pas un caractère réellement festif.

La nomenclature appliquée depuis 2007 met en évidence que de nombreuses activités sont liées à l’exercice de la compétence enfance. L’essentiel relève de l’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH), et notamment des dépenses de sorties journalières (102 198 € en 2007) et de voyages (133 863 € en 2008), par exemple :

– un séjour du 12 au 19 juillet 2008 au centre Moulin-mer à Loganna-Daoulas (29460) pour 25 enfants et 3 accompagnateurs (mandats n° 302-3350 du 26/08/2008, n°109-1171 du 18/03/2008 et n° 130-1396 du 27/03/2008) pour un montant global de 9 771,05 € ;

- la visite d’OCEANOPOLIS à Brest, le 17 juillet 2008, (mandats n° 286-3164 du 13/08/2008 et n° 149-1643 du 22/04/2008) pour un montant global de 363 € ;

- un transport SNCF pour 4 506 € (mandat n° 330-3734 du 17/09/2008 plus 15 € d’intérêts de retard, mandat n° 380-4321 du 04/11/2008) ;

- un séjour neige en pension complète du CLUB ADO à l’Hôtel-Franz, du 25 février au 1er mars 2008, pour 20 adolescents et 3 accompagnateurs pour 4 400 € (mandat n° 134-1457 du 02/04/2008).

On constate en outre, notamment pour l’année 2008, qu’une partie des dépenses de transport est imputé au compte 6231 « Sorties journalières ALSH ». Il convient, pour obtenir une approche correcte des dépenses d’ASLH, de cumuler des charges dites de festivités (comptes 6232) et les dépenses de transports collectifs (comptes 6247 et 6248). Au total, le niveau de ces dépenses apparaît élevé, voire relativement exceptionnel. Il a été de nature à peser sur le niveau de la CAF et a pu contribuer à alimenter les difficultés financières connues à cette période. A partir de 2009, toutefois, la collectivité a réduit le montant de ses dépenses de sorties journalières. Celui-ci est passé de 67 785 € à 19 757 €, et celui de ses dépenses de voyages est passé de 133 863 € à 27 704 €, soit une baisse globale de 75 %. Sa situation financière devrait conduire la communauté à continuer sur cette voie de maîtrise des dépenses ».

« L’ordonnateur a d’ailleurs précisé que la CCRVV effectue, depuis 2011, un suivi analytique du coût de cette compétence ».

Le 09/01/2005,  dans le quotidien régional  la CCRVV annonçait,  déjà la couleur : DERNIER NOËL  AVANT L’EXPLOSION !

Photo à l’appui intitulée : chacun des maires a eu son cadeau !

 » Pour son second Noël, la communauté  avait vraiment mis les petits plats dans les grands, jeudi dernier au siège.

Si les employés et leurs enfants n’ont pas été oubliés, les élus non plus puisque chacun des maires est reparti avec des petites friandises ».

Détail plus que cocasse, quelques maires responsables du fiasco de la communauté sont encore en place. Qu’ont-ils retenus de cette douloureuse expérience pour les contribuables ?

Apparemment rien !

Car devant  encore une dette au 31/12/2018  de 12 460 000 € uniquement en capital,  ces maires osent maintenant   faire  » la manche  » au point  de faire  voter, et  ainsi  d’auto octroyer pour leurs festivités une subvention annuelle de  1000 € à leur  propre  commune.  La page 22 du PV intercommunal du 25/01/2018  est consternante  et confirme – « de plus, le versement d’une participation aux communes pour l’organisation de leurs festivités d’été entraine une nouvelle dépense de 10 000 €  ».  Allons-y gaiement !!!

A vous de juger

DCAV : novembre 2019

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>