Mardi , 24 novembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil > Divers > Guerre de l’éclairage: comment Jacky REY, maire d’Aigues-Vives a plongé volontairement un quartier d’Aubais dans le noir !

Guerre de l’éclairage: comment Jacky REY, maire d’Aigues-Vives a plongé volontairement un quartier d’Aubais dans le noir !

Ou comment nuire aux contribuables d’Aubais et d’Aigues-Vives pour d’obscurs motifs personnels !

Après avoir divisé le village d’Aigues-Vives avec ses passe-droits pour ses amis, puis déclenché une guerre de l’eau contre Aubais qui a valu à la municipalité du maire d’Aigues-Vives une remontée de bretelles par le Préfet du Gard (www.aigues-vives-dcav.fr/eau-potable-condamnation-commune-aigues-vives-par-aubais-jacky-rey-se-fait-recadrer-par-le-préfet-du-gard) voilà maintenant , que Jacky REY, notre petit chantre municipal du « bien vivre ensemble » continue les bisbilles avec Aubais en prenant les riverains du quartier de Garrigouille en otage.

Cette fois, c’est une petite guerre de l’éclairage que notre semeur de zizanie municipal a déclenché avec Aubais.

Comme vous le savez, les communes d’Aigues-Vives (Gard) et d’Aubais sont mitoyennes. En particulier elles se touchent au bout du quartier dit de « Garrigouille ». Par endroit, un côté de la route appartient à Aigues-Vives et l’autre à Aubais. Toutefois le quartier de Garigouille est intégré à la zone habitée d’Aigues-Vives mais loin du centre d’Aubais. C’est ce qui explique que les deux communes ont conclu des accords pour que Aigues-Vives fournisse des services comme l’eau ou l’électricité aux maisons d’Aubais. Le tout évidemment contre paiement.

Tout se passait bien depuis des lustres. Fin  2012,  Jacky REY intervient personnellement, et avec succès, auprès de la mairesse d’Aubais afin qu’un de ses amis puisse  obtenir un permis de construire sur Aubais  posant un petit problème de conformité  depuis quelques années. Malgré ce coup de pouce amical, et après voir  obtenu ce qu’il désirait, Jacky REY prépare le coup de pied de l’âne. Dés le 16 septembre 2013, J REY, par courrier, confirme à Aubais  que la convention du 03 janvier 2007 est valable pour la fourniture d’eau par la commune d’Aigues-Vives à la commune d’Aubais et non pour le raccordement au réseau d’assainissement.

Dés  juin 2014, le maire d’Aigues-Vives attaque, il déclenche la guerre de l’eau et multiplie les actions de rupture d’accord avec la commune d’Aubais.

Les mauvaises langues diront que bizarrement ces mauvais coups portés à l’entente avec la mairie d’Aubais, ont commencé lorsqu’un ami promoteur du maire d’Aigues-Vives s’est intéressé à l’achat de terrains côté Garrigouille (qui vaudraient moins chers s’ils n’étaient pas alimentés en eau). Ce même promoteur a obtenu le juteux marché de la ZAC de la Volte.

Etant donné que l’augmentation brutale du nombre d’habitants va dégrader la qualité du réseau d’eau d’Aigues-Vives, Jacky REY a commencé par faire couper l’eau à Aubais. Il n’a évidemment pas dit aux électeurs d’Aigues-Vives que c’était à cause de sa future ZAC. Il a préféré laisser entendre que les aigues-vivois n’avaient pas à payer pour Aubais . Mais « oublié » de dire que c’était Aubais qui avait payé à Aigues-Vives la somme de  33 362 €  correspondant à 50% des travaux pour le renforcement des réseaux de distribution d’eau vieillissants.

Pour l’éclairage cette fois apparemment la ZAC n’y serait pour rien.

Vu le nombre de mensonges que Jacky REY nous sert, il reste toutefois permis d’en douter car il semble bien que le réseau électrique d’Aigues-Vives soit lui aussi déjà saturé. La ZAC voulue par le maire pour enrichir son ami promoteur (si la justice le laisse se faire ?) va encore dégrader la qualité du réseau électrique à Aigues-Vives.

Certains esprits chagrins disent aussi que le maire d’Aigues-Vives a entrepris de monter les électeurs contre la mairesse d’Aubais afin de gêner sa réélection. Ceci parce-que, le connaissant bien, il semblerait qu’elle ne soit pas  du tout d’accord pour voter pour lui comme Président de la CCRVV, un poste que notre conducator local brigue en vain depuis 2 mandats.

Mais ce ne sont que des ragots évidemment.

Quoiqu’il en soit le moins qu’on puisse dire c’est que le comportement de M. REY avec Aubais n’est pas élégant et qu’il crée des problèmes dont pâtissent les contribuables des deux communes.

Jugez plutôt avec cette chronologie des faits dans la « guerre de l’éclairage ».

Guerre de l’éclairage.

28 octobre 2019 : Une réunion se tient en mairie d’Aigues-Vives avec les représentants d’Aubais dans laquelle il a été arrêté les points lumineux objets de  la séparation des réseaux d’éclairage public dans le secteur de Garrigouille et mettre au point une entente afin de pas générer de coupure de courant pénalisant les riverains sur Aubais.

09 janvier 2020 : Jacky REY par le courrier Réf : JR.LM/20-02 confirme à Aubais  cette réunion et annonce que l’Entreprise ALLEZ, (délégataire éclairage sur Aigues-Vives) va procéder à ces travaux en février 2020 et invite Aubais à en informer l’entreprise chargée de l’entretien de votre éclairage public.( SPIE, délégataire Aubais).  Courrier réceptionné par Aubais le 15/01/20.

03 février 202 : Courrier Aubais réf PC/SL/FM N° 193 qui  désire apporter quelques éléments de précisions :

  • Chemin du Pin de la Motte : les travaux permettant la liaison des candélabres concernés sur notre réseau ont été validés, l’entreprise SPIE se cordonnera avec votre prestataire pour les travaux. A ce effet vous trouverez ci-après les coordonnées de notre interlocuteur chez SPIE afin que l’entreprise ALLEZ se rapproche de lui pour lui indiquer la date d’intervention; (Cédric TEYSSIER- 06 06 06 06 06)
  • Mas Saint Jean  : N’ayant pas de ligne d’éclairage public à proximité, nous avons fait une demande de création d’un nouveau point de livraison de notre fournisseur. Le dossier est en cours d’étude. Il est donc souhaitable de ne pas procéder à la séparation des réseaux afin de ne pas laisser nos administrés dans l’obscurité et attendre que les travaux puissent être effectués pas notre prestataire. »Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de l’évolution de ce dossier. demande AubaisMais, au lieu de cela, Jacky REY, n’attend pas qu’Aubais se prépare et va faire tout ce qu’il faut pour ne pas se coordonner avec Aubais et ainsi plonger une partie de ses habitants dans le noir.   Lesquels vont évidemment se retourner contre …la mairesse d’Aubais en pensant que c’est de sa faute. Fidèle à ses vilaines habitudes, le maire d’Aigues-Vives va même aller jusqu’à mentir aux habitants d’Aigues-Vives et d’Aubais.

14 février 2020 : Suite à cet état de fait et devant le courroux des usagers d’Aubais non avertis de la coupure d’électricité,  coup de fil d’Aubais à Aigues-Vives pour demande informations précises.

14 février 2020 16 h : 26 : 21 : Mail Loriane Maillard , DGS Aigues-Vives qui confirme  à Aubais que «  l’ entreprise ALLEZ a bien procédé à la séparation des réseaux au niveau des postes Bégon et Causse comme nous l’avion vu en réunion d’octobre 2019″.

14 février 2020 : 17 h 41 : Mail Mairie Aubais  à Mairie Aigues-Vives  qui constate avec stupéfaction qu’il est regrettable que cette coupure n’ai pas été réalisée en coordination avec les prestataires ALLEZ et SPIE comme convenu lors de notre échange téléphonique du vendredi 07 février 2020 et du mail de ma collaboratrice le même jour, avec en pièce jointe la copie de la réponse à votre courrier du 09 janvier 2020.

Il est a rappeler que ces travaux avaient pour but de séparer et d’individualiser les réseaux d’Aubais et d’Aigues-Vives afin de garantir en premier lieu la sécurité de nos intervenants respectifs. La procédure adoptée ne me semble pas en adéquation avec ce point.

Enfin cette coupure a eu la déplorable conséquence de plonger dans l’obscurité un certains nombre d’administrés d’Aubais  résidant du quartier.

En  tout état de cause, notre prestataire [d'Aubais NDLR]  a donc fait le nécessaire pour rétablir le réseau sur le secteur du  chemin du Pin de la Motte et du Chemin des Détours.

14 février 2020 : Par info-flash, Aubais informe ses administrés concernés que  la commune d’Aigues-Vives à  débranché le réseau sans en informer la commune d’Aubais, et indique avoir mandaté la société SPIE pour rétablir l’éclairage public aujourd’hui en fin de journée.

17 février 2020 : Info-flash Mairie Aigues-Vives, qui bien que n’ayant pas tenu compte des divers échanges de  demandes d’ententes intervenus entre les deux municipalités  depuis le 09 janvier 2020,  met en cause la municipalité d’Aubais.

Jacky REY, fidèle a  lui même repoussé la faute sur Aubais et ment à tout le monde.

Epilogue:

Jacky REY est heureux, la mairesse sortante d’Aubais n’a pas été réélue aux dernières municipales.

Le nouveau maire d’Aubais sera t il plus malléable et fera t’il allégeance à Jacky REY, maire  d’Aigues-Vives  et dernier responsable du  déficit de la CCRVV proche de la faillite  encore en poste ?

L’histoire nous le dira.

llllll

let-av-a-aubais-9-recue-15-let-aubais-a-av-03fev-IMG_2_email-aubais-av-14fev-IMG_info-flash-aubais-14fev-IMGinfo-flash-aigues-vives

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>