Lundi , 3 août 2020
Dernières nouvelles
Accueil > Divers > Election municipale 2020 : Jacky REY candidat prépare sa réélection avec l’argent des contribuables.

Election municipale 2020 : Jacky REY candidat prépare sa réélection avec l’argent des contribuables.

L’art de la propagande à vos frais !

Ou comment se faire sa promotion personnelle avec l’argent public !

Le candidat permanent Jacky REY une fois de plus nous montre comment il utilise sa fonction de maire sortant pour se faire de la pub à nos frais.

Il y a eu l’annonce de sa candidature faite lors des voeux du maire le 6 janvier 2020. Ce qui a permis notre Jacky REY municipal d’avoir une audience et de régaler ses invités aux frais de la commune.

Pour le reste, comme d’habitude depuis des années, il fait son autopromotion dans le journal de la mairie.

Le Journal d’Aigues-Vives n° 119 de Décembre 2019 ne fait exception à cette propagande. Il amène comme tous les trimestres son lot d’informations dignes du Royaume d’Ubu !

Le contenu de ce Journal confirme une nouvelle fois l’extrême mise en avant  de notre maire. L’autosatisfaction, à nos frais, de notre maire en  devient indécente !

Il y a belle lurette que la discrétion ne lui ressemble pas trop, même si en effet la discrétion est une qualité. Toute l’année, semaine après semaine, le  quotidien régional nous abonde de photos de notre maire à Aigues-Vives, à la communauté, à Mus,  à Gallargues, etc. En d’autres temps, nous l’aurions gratifié de « Je suis partout ».

Il pollue SON Journal Municipal et le quotidien régional de façon obsessive, tout en s’insérant ainsi dans un cercle vicieux et malsain qui affecte immanquablement son fonctionnement  au quotidien ! Il se réfugie derrière ses photos, et par sa promotion permanente, il tente de masquer sa propre gestion qu’il annonce « maitrisée ».

3 photos de notre maire, dont les pages 12 et 13, plein cadre,  écharpe tricolore au vent, pour ne pas le manquer (photos par ailleurs reproduites par le quotidien régional le 27/12/2019),  3 pages de travaux commandés par qui (?) etc !

Miroir, oh mon miroir qui est le plus …..?

Une autre  photo attire  particulièrement notre attention : l’installation des pots de fleurs dans la grand’ Rue ! Outre le prix d’achat, 18 000 € HT  pour 18 pots de fleurs, il faut noter le courroux des commerçants sur cette installation.

Les trottoirs côté Mairie ont disparu, et l’espace dégagé non content de profiter aux piétons, deviendra une piste pour bicyclettes, patins à roulettes, planches à roulettes, trottinettes pour bébés, et des trottinettes à moteurs – parfois jetées à terre, qu’il faudra enjamber entre ce que les chiens laissent sur leurs passages.

De nouveaux noms de rues circulent déjà : « Rue du pot penché »  adossée à la « Place Matuvu » suite au scellement,  avec  un goût typiquement Aigues-Vivois  du pot devant le parking de la mairie, « rue de la Bosse-Rey », suite à la création d’une bosse face à l’escalier de la mairie,  « rue de  l’ Estranglacat » pour le haut de la grand’ Rue, et  pour la partie basse « rue de l’Embouteillage » ( ne pas confondre avec la verrerie), la Place Doumergue devient la « Place du Zig-Zag » !

Etrangement, notre champion  de l’information  se garde bien d’annoncer, le montant total des frais  alors que la seule étude de ce magnifique plan de  circulation  a coûté 16 590 € aux contribuables.

Ce journal de propagande ne  divulgue pas  le prix d’achat  réel des bornes de stationnement limité. En conseil du 12 décembre, brouillard absolu, il noie le poisson, et annonce que ces bornes  auraient été sous-traitées à une entreprise effectuant les travaux des tranchées, et posant les fourreaux de  la fibre optique. Le montant total  des travaux  s’élève  à  45 216 € HT. En conclusion, notre commune est particulièrement riche, puisque qu’elle est incapable d’acheter directement, au juste et meilleur prix, ces bornes et passe donc par un intermédiaire qui, au passage, doit certainement prendre sa commission !  Tout aussi étrangement, il n’est pas indiqué le prix de la maintenance de ces bornes.

Les Aigues-Vivois n’ont pas pu passer à côté du phénomène de communication  de notre  maire par les photos. Par la photo, il fait sa promotion, il contrôle lui même son image, l’image qu’il souhaite donner de lui même. Une image flatteuse de sa personne, il s’embellit au détriment de la réalité pour avoir une meilleure image de lui. C’est une manière de se  mettre  en avant,  de se promouvoir auprès de potentiels électeurs.

Même les gerbes de fleurs  déposées lors des Cérémonies au monument aux Morts, ou sur le tombeau Doumergue  ne sont pas offertes par, et aux noms des habitants, mais par Mr le maire et son conseil. Le peuple paie, les honneurs pour notre maire !

Tout homme est par nature narcissique, seulement l’obsession de son image peut toucher à un problème pathologique. Ainsi, un narcissique pathologique,  ne peut pas passer devant un miroir sans se regarder avec attention. Il recherche l’admiration et l’approbation. Ses propres photos sont pour lui un miroir communal et régional.

Dans le cas de M. REY et de son clan, cette propagande financée par les contribuables pose surtout le problème de la concurrence déloyale vis à vis des candidats qui -eux- ne peuvent pas piocher dans la caisse de la Commune pour se faire leur pub.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>