Mercredi , 20 mars 2019
Dernières nouvelles
Accueil > Non classé > Jacky Rey convoque les Aigues-Vivois aux urnes !

Jacky Rey convoque les Aigues-Vivois aux urnes !

Referendum du 25 Mars 2018.

J Rey, dans un extrême élan de générosité, va vous  permettre  d’avoir  la possibilité de vous prononcer sur l’installation  de la vidéo-surveillance qui ne changera rien à votre cadre ou mode de vie, sauf si vous avez quelque chose à vous reprocher.

Grand seigneur il va prendre l’avis de la population et suivra  son avis !

En revanche, ce maire, en très grand démocrate qu’il est, ayant de surcroit demandé et obtenu de son conseil  » les pleins pouvoirs »,  s’est, par contre, bien gardé de vous  consulter  sur  son énorme projet  de  ZAC, livrant ainsi,  pieds et mains liées,  Aigues-Vives à des promoteurs avides, tout cela dans l’indifférence générale. Ce projet  va modifier  totalement et de fond en comble notre village, et dont les conséquences néfastes tomberont pendant des années en premier sur les contribuables.

Le 22 janvier 2018, lors du conseil municipal, Jacky Rey a  fait voter le principe d’une consultation par référendum pour le 25 Mars 2018 afin de connaître votre avis sur cette installation. Cette délibération ne dit pas si le Préfet du Gard a donné son accord.

En supposant qu’il la donne, la question posée sera  » Etes-vous pour ou contre la mise en place sur la vidéo-protection sur la commune d’Aigues-Vives » ?  OUI OU NON ?

Les tarifs pour l’installation des caméras de vidéo-protection  annoncés oscillent dans le flou le plus absolu dans une fourchette allant  carrément   de  250 000 € à  350 000 € h taxes ( 40 % de différence avant de commencer). La délibération ne dit pas non plus comment  ces travaux seront financés.

Quel  sera  au final le  montant du énième emprunt contracté par J. Rey ? Car J. Rey, ne veut pas faire les choses à moitié, c’est tout ou rien ! Pas question de commencer par 6 caméras comme Remoulins et de poursuivre la mise en place des cameras sur plusieurs années.  Pourquoi veut ‘il tout et tout de suite ? Il se garde bien de l’expliquer !

Depuis des années nous vous avons annoncé que les impôts sur Aigues-Vives ne pouvaient qu’augmenter compte-tenu de la marge plus qu’ étroite des finances en raison de trop nombreux emprunts et de leurs longévités inutiles.   Nous y voilà !

Jacky Rey possède l’art et la manière de se dédouaner totalement  de ce nouvel emprunt. Ce ne sera  pas lui !  Ce seront les électeurs !  Bien joué !

Comment s’y prend t’ il ?

En conseil le 22 Janvier 2018, il  annonce que « si  les électeurs se prononcent en faveur du OUI,  il faudra contracter un emprunt ».

Cela sera  ainsi votre entière et seule décision, vous serez donc les uniques responsables de  ce nouvel  emprunt et donc de l’augmentation de la  dette….

Notre association a calculée qu’ elles seront les conséquences compte tenu de la  marge de manœuvres. Ce nouvel  emprunt sera à définir aux alentours de 300 000 € ou plus  à cause de divers frais d’études. Il devrait faire augmenter le taux des Taxes foncières  de 1 % voire 2 % et de ce fait passer de 15 % à 16, voire 17 %.

Un maire  extrêmement soucieux de l’état des finances de sa commune, avant de s’engager sur un nouvel emprunt, se pencherait le plus sérieusement sur les économies à réaliser  afin d’éviter un autre emprunt,sur les nombreuses dépenses inutiles, entres-autres celles qui gavent les bureaux d’études, etc.

Mais que fait donc la commission des finances censée contrôler les dérives ?

Avant de vous rendre, ou pas,  aux urnes, petit rappel aux électeurs de la situation financière de notre commune au 31 /12/2016.

Total dette  budget général et budget eau et assainissement : 3 758 996 €. qui se décomposent ainsi :

* Budget général – Capital du au 31/12/2016 : 3 073 696 €.

Remboursement 2016  emprunt : 168 980 € uniquement en capital et  72 640 €  d’ intérêts soit : 241.620 €

* Budget eau et assainissement – Capital du au 31/12/2016 :   680 990 €.

Remboursement 2016  emprunt :  70 458 €  uniquement en capital  et  24 731 €  d’ intérêts soit : 95 189 €

Remboursement total des 2 budgets en  capital  en 2016:  239 438 € et en intérêts 2016 : 97 371 € soit 336.809

Exemple frappant de l’absurdité de contracter des emprunts sur 30 ans.

Sur l’emprunt de 800 000 € contracté en 2011 sur 30 ans au taux de 4,110 %, il restait à devoir au 31/12/2016 encore 724 857 € de capital. En 5 ans, le capital remboursé  a été de seulement  75 143 €.  Bon à savoir, pour cet  emprunt, les intérêts  seuls seront de 593 282 €.

En 2016, sur cet emprunt  seulement 16 286 € de capital ont été remboursés pour 30 156 € d’intérêts !

D’autant plus que les contribuables ont payés pendant des années  cet emprunt  pour rien  car  à peine utilisé partiellement,  ce qui lui  à permis  de dégager et donc de présenter de mirifiques excédents.

Les échéances de fins de remboursements des emprunts de J. Rey s’échelonnent ainsi : un en  2029, deux en 2031, deux en 2035 et deux en 2042 !

Le 10/08/2006, le conseil municipal à voté à l’ unanimité   la caution  par la commune d’ un emprunt de 1 322 000 € durée 30 ans pour l’extension de la maison de retraite  » Le Foyer », idem le 17/06/2010 un autre  emprunt  de  1 218 170 € d’une durée de 40 ans a  lui aussi été  cautionné à l’unanimité  suite à la réalisation de 13 logements sociaux par la Sémiga.

Vu ces  2 énormes cautions, nous attendons, que J. Rey, nous  communique  les sérieuses garanties prises dans l’intérêt des contribuables  ! ! !

Avec « une gestion maitrisée » de cet acabit,  nous vous souhaitons un merveilleux avenir dans un   » village ou il fait  bon vivre ».

Ci-dessous : Comment passer en quelques années d’un petit  élu Aigues-Vivois raisonnable, ardent défenseur des contribuables à un maire, dilapideur et dépensier à outrance !!!

Compte rendu Conseil du 29 Novembre 1999 suite à la discussion sur la future salle des fêtes prévues par Mme Huguette  Bouchardeau  sur le site des anciennes remises Borras.

J Rey demande à faire une déclaration : « ce n’est pas que je sois contre une salle des fêtes, bien au contraire, mais comment va t’on la financer ?  En quatre ans, nous avons emprunté  4,775 MF soit 727 942 € ».

« Aura t’on recours à un autre emprunt » ? 

« Ce qui ne pourrait qu’entrainer une augmentation des impôts ou le développement à outrance des lotissements pour avoir des recettes supplémentaires, choses auxquelles nous nous étions engagés à ne pas faire ».

Il est vrai qu’à l’époque, la gestion de Mme Huguette Bouchardeau n’était pas » maîtrisée » par un spécialiste de l’économie en poste à la CCRVV…

Jacky Rey aura ainsi emprunté de 2001 à 2013 la bagatelle de  5 926 123 €  auxquels il faut ajouter l’ emprunt de  800 000 €  que la communauté à du contracter afin de  payer l’achat de  la crèche et du centre de loisirs d’Aigues-Vives  en 2005.

En 15 ans il aura ainsi emprunté une moyenne  annuelle de  448 408 €  !!!

Tout ceci peut expliquer sa prochaine augmentation d’impôts, et  surtout sa  frénésie  actuelle de développement à outrance des lotissements pour recevoir  des recettes supplémentaires afin de masquer sa marge de manœuvre plus que restreinte ! 

Oh, Jacky, pourquoi tu tousses ?

 

.

 

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>