Mercredi , 18 septembre 2019
Dernières nouvelles
Accueil > Associatif > Communiqué de l’association de Défense des Contribuables Aigues-vivois

Communiqué de l’association de Défense des Contribuables Aigues-vivois

L’association de Défense des Contribuables d’Aigues-Vives (Gard) s’est constituée après avoir constaté que la commune avait une gestion financière catastrophique et en particulier un endettement à très long terme par des crédits dont certains toxiques qui mettent la commune dans le peloton de tête des villes les plus endettées de la région notamment en raison de son taux d’endettement par habitant résidant qui est plus du double de la moyenne nationale des communes de même caractéristiques.

Lors d’une première réunion fin avril, le tableau de cet état des finances a été présenté sommairement puis, lors d’une seconde réunion début octobre qui a eu encore plus de succès, après que l’association ait reçu enfin communication d’une partie des contrats de crédits souscrits, l’association a détaillée les principaux dysfonctionnements de la commune et de la communauté de communes à laquelle elle adhère.

Il semble que par un effet de contagion nombre d’autres communes ont été contaminées et ont également une gestion plus que douteuse.

A plusieurs reprises les médias se sont fait l’écho du rapport de la Commission de la Chambre Régionale de la Cour des Comptes au sujet de cette gestion communautaire.

Ceux qui n’ont pu venir à ces réunions peuvent en découvrir le compte-rendu détaillé sur le site à l’adresse suivante :
-http://www.aigues-vives-dcav.fr/compte-rendu-de-la-reunion-publique-du-4-octobre-2013/

Depuis cette date, l’association réfléchit à des solutions pour sortir la commune de ce bourbier financier tandis que la commune, elle, étudie la possibilité de réaliser une ZAC dont à peu près personne ne veut à Aigues-Vives, faisant basculer notre commune de 3000 à un peu plus de 3500 habitants… alors même que le PLU est contesté par pas moins de trois recours judiciaires et que la réalisation de cette ZAC est suspendue au maintien de ce PLU.

C’est ainsi que la commune vient d’entamer encore les finances locales par un nouvel emprunt de 300.000 € sur 15 ans, tout en annonçant, le plus sérieusement du monde, une pause sur les crédits et, a déjà dépensé plus de 100 000 € en frais d’études de la ZAC.

Dans une prochaine réunion ou à l’occasion d’un communiqué, avant les élections municipales, l’association vous fera part de ses conclusions et des possibilités de sauver cette situation qualifiée, avec un aplomb époustouflant par notre maire de «gestion maîtrisée»…

Le bureau.

Un commentaire

  1. j’ai rencontré le maire lors de la création de la communauté de commune pour lui faire remarquer que cette nouvelle entité prenant en charges les ordures ménagères, nos impôts communaux devaient baisser au niveau de la commune puisque le maire précédent avait inclus le traitement des ordures ménagères dans le budget de la commune sans le distinguer. Hors non seulement j’ai vu comme tout le monde les impôts augmenter très sensiblement cette année là, mais les impôts de la commune elle-même n’ont bien entendu pas baissé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>