Dimanche , 21 avril 2024
Dernières nouvelles
Accueil > Non classé > Cérémonie d’hommage à Gaston DOUMERGUE

Cérémonie d’hommage à Gaston DOUMERGUE

Invitation

12 juillet 2023.

Hommage à Gaston DOUMERGUE.

La communication municipale !

Deux poids ! Deux mesures !

Un enterrement de première classe !

Nous notons que certaines cérémonies ne sont pas logées à la même enseigne sur Aigues-Vives.

Depuis une bonne dizaine d’années, le Souvenir français rend hommage  aux Présidents de la République décédés. Ce choix est d’abord celui d’une association placée sous le haut patronage de ceux qui incarnent l’Etat.

Ce choix est aussi celui d’une certaine idée de la France.

Dés le 6 juin 2023, M. Jean-Paul SEVENIER, président du Comité du Souvenir français de Langlade a informé  la municipalité par un superbe bristol que la cérémonie d’hommage à Gaston DOUMERGUE, Président de la République de 1924 à 1931 était fixée le 12 juillet à 10h30 au cimetière d’Aigues-Vives.

La municipalité, n’a, en aucune façon, diffusé cette cérémonie à la population, ni dans le Journal d’Aigues-Vives, ni dans l’agenda, ni dans le panneau lumineux et encore moins dans le quotidien régional. Ce qui serait la moindre reconnaissance envers le travail du Souvenir français.

Le Journal d’Aigues-Vives n°132 de juin n’est pourtant pas avare d’informations sur les manifestations à venir : Fête de Garigouille, Taureaux, piscine, Journée des associations, Don du sang, Festival du film court, Brocante, Rencontre musicale, et clou de l’info l’inauguration  en grande pompe de la salle Jean Bosc en septembre. Fin août, la communication se précise dans le quotidien régional, plétore d’affiches dans les commerces locaux, panneaux lumineux, etc. Le grand jeu !

Inauguration par ailleurs, relatée par la suite dans le Journal  municipal n° 133 de septembre (couverture et deux pages), photo dans le quotidien régional,  etc.Toujours la mise en savant des actions municipales, oubliant de mentionner, ce qui fait tache, que la climatisation et la sonorisation ne fonctionnaient pas !

Devant le peu d’intérêt manifesté, par notre municipalité en 2022 et l’absence d’information lors de la Cérémonie d’hommage au Président Doumergue  (une seule adjointe adjointe représentait la municipalité) et seulement quatre Aigues-Vivois, DCAV, à donc sollicité en 2023 et obtenu la présence de M. François Lalanne, Préfet honoraire, Mme Pilar Chaleyssin, ancien maire d’Aubais, Mme Vivette Lopez, sénatrice représentée par sa collaboratrice Anne-Sophie Vancina.

Présence de la Présidente des Amis de Gaston Doumergue, des représentants du Souvenir français de Meynes et Montfrin, de porte-drapeaux et d’anciens combattants (tous extérieurs au village) ainsi que plusieurs personnes de Langlade, invitées  personnellement par M. J.P Sevenier.

Au niveau Aigues-Vivois, suite au manque d’information par la municipalité, très peu de public.

Notre maire brillait par son absence ! Ce dernier avait informé, dès réception de l’invitation, qu’il serait absent. D’après des élus de la CCRVV, la priorité de ce dernier était ce matin-là, la présentation  du Pôle d’échanges multimodal de la gare de Vergèze-Codognan. Vers 11 h 45, plusieurs témoins constatent sa présence devant la Salle Jean Bosc  !!!!

2 adjoints, chargés de le représenter, bardés de leurs écharpes tricolores, n’ hésitant pas à échanger avec M. François Lalanne, faisant semblant d’oublier qu’ils l’avaient copieusement invectivé par porte-voix lors de l’affaire de l’abattage des platanes sur la nationale 113.

Malicieux, Francois Lalanne comme « Gastounet » souriait !

Aucun membre des 2 oppositions, et encore moins de leurs chefs de file, ni de l’Association Histoire d’Aigues-Vives subventionnée en 2023 à hauteur de 450 €, ni des anciens combattants locaux,  subventionnés aussi à hauteur de 300 €.

Deux gerbes ont été déposées : une offerte par le Souvenir français, une autre par le Préfet  M. François Lalanne au nom de la sénatrice Vivette Lopez.

Vin d’honneur offert sur les deniers personnels de M. Jean-Paul Sevenier.

En définitive, que faut-il faire pour que cette municipalité communique ?

Le Souvenir français doit-il prévoir un petit déjeuner gratuit au Cimetière, une abrivado suivie d’un apéro lui aussi gratuit, réjouissances particulièrement appréciées par les Aigues-Vivois afin que la municipalité se décide à communiquer ?

Plus inquiétant  :  La gerbe offerte par la sénatrice Vivette Lopez déposée par le Préfet François Lalanne a disparu seulement quelques jours après. Seule, est restée la gerbe du Souvenir français.

Qui sont les auteurs de cet acte malveillant ?

Enquête en cours.

11 novembre 2023.

Hommage à Paul DEJARDIN.

Loin de nous l’ idée de remettre en question cette cérémonie, seule la différence de communication nous interpelle.

Samedi 11 novembre 2023,  le quotidien régional titre <un hommage du consulat du Japon à Paul Déjardin, mort à Yokoama>.

Dans cet article J REY détaille <en début de semaine, j’ai reçu un appel du consulat du Japon qui m’informait que le consul du Japon viendrait de Marseille, samedi 11 novembre, à Aigues-Vives fleurir la tombe de Paul Déjardin>.

Cet article indique que Paul Déjardin < serait d’ailleurs apparenté à l’illustre célébrité d’Aigues-Vives, l’ancien président Gaston Doumergue>.

Cette cérémonie tombe à pic et intéresse au plus haut point tous nos élu(e)s. Comment se priver d’un nouveau passage dans les médias ?  Cela ne mange pas de pain. Depuis des années, nos élu(e)s utilisent les passages dans les médias afin d’essayer de camoufler leur  « gestion maîtrisée » sérieusement remise en cause par le rapport définitif de la Chambre Régionale des de juillet 2021. L’éléctorat n’y voit que du feu et se pâme d’admiration.

Dans la seconde qui suit, la communication communale, restée totalement inactive lors de l’hommage à G. Doumergue du 12 juillet, s’emballe. Annonce lors du Conseil du mercredi  8 novembre, prise de contact avec le quotidien régional pour information.

Contrairement au 12 juillet, notre premier magistrat était cette fois bien présent comme le confirme la photo diffusée par le quotidien régional du 13 novembre. Adjoints, élue(e)s, pratiquement personne ne manquait.

Il est permis de penser que le Journal d’Aigues-Vives de fin décembre braquera les projecteurs sur cette commémoration en une ou deux pages couleur sur papier glacé (si ce n’est la couverture).

GASTOUNET va finir par en perdre son éternel sourire. La concurrence est rude. Voilà maintenant que son illustre parent Paul Déjardin lui vole la vedette.

Avec un peu de chance, cette cérémonie sera peut-être diffusée sur 本放送協会 – autrement dit  N H K , la chaîne de télévision japonaise la plus connue tant à l’étranger qu’au Japon.

Ainsi va la vie à Aigues-Vives !

 

 

 

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>